Utiliser un iPad Pro pour le développement

illustrations illustrations illustrations illustrations illustrations illustrations illustrations

Publié le 13 janvier 2022 par Andrew Owen (5 minutes)

post-thumb

Voici mon iPad Pro 2018. Il a remplacé la station de travail Hackintosh que j’ai construite et sur laquelle j’ai fini par installer Windows 10 (histoire pour un autre jour) comme ordinateur principal en dehors des heures de travail. Les seules constructions locales que je peux faire sont sous iDOS (émulateur MS-DOS, qui n’est plus disponible dans l’app store), mais j’envisage d’installer une Raspberry Pi Zero accroché à mon disque NAS comme serveur de construction.

Il y a beaucoup de choses que je n’aime pas dans les ordinateurs portables modernes: Les écrans 16:9. Les écrans brillants. Les claviers chiclet. Les systèmes d’exploitation (j’ai une légère préférence pour macOS par rapport aux autres systèmes d’exploitation de bureau, mais je n’aime aucun d’entre eux). Ce que je voulais vraiment, c’était une version moderne de mon vieux PowerBook 165. Vous ne pouvez pas construire votre adéquat ordinateur portable. En revanche, il est possible de créer un ordinateur portable à partir d’une tablette. J’ai utilisé un iPad, mais vous pourriez construire un système similaire autour d’une tablette Windows ou Android si vous le vouliez vraiment.

Écran

L’iPad Pro a un écran au format 4:3, ce qui est assez proche de mon format préféré (16:10). J’ai appliqué une protection d’écran avec finition papier qui rend l’utilisation de l’Apple Pencil plus confortable, et qui rend l’écran moins réfléchissant (comme mon vieux PowerBook). Il est également possible de l’utiliser en mode portrait, comme les moniteurs que j’utilisais lorsque j’apprenais QuarkXpress à l’université.

Lorsque l’on associe l’écran à un Mac (en utilisant le sidecar) et que l’on utilise le crayon Apple, il devient effectivement un substitut à une tablette Wacom. Vous pouvez faire glisser la fenêtre de la zone de travail de votre application créative préférée, par exemple Photoshop ou Illustrator, sur l’écran de l’iPad et utiliser le crayon comme périphérique de saisie. Selon l’application, vous pouvez également utiliser d’autres périphériques de saisie connectés à l’iPad.

Clavier

J’utilise des claviers à touches mécaniciens depuis la fin des années 1980. J’ai utilisé Cherry MX (Atari), Alps II (Apple/Matias) et buckling spring (IBM/Unicomp). Ma préférence va à Alps II, mais ils ne les fabriquent plus et la version Matias n’est disponible que sur les claviers Matias (qui ont des boîtiers fragiles).

Pour l’iPad, je me suis adressé à WASDkeyboards, qui produit des claviers personnalisés imprimés aux UV. J’ai conçu un ensemble de légendes de clavier basées sur la disposition du clavier au dos du guide de l’utilisateur du PowerBook 165. J’ai choisi le gris le plus foncé disponible pour les capuchons de touches, et des commutateurs verts Cherry MX (les commutateurs les plus résistants au clic - j’ai appris à taper sur un Olivetti Lettera 32).

Le clavier lui-même est un Vortex Pok3r. Il utilise un connecteur USB mini-B, j’ai donc acheté un câble avec ce connecteur à une extrémité et USB-C à l’autre. Je peux ainsi le brancher directement sur l’iPad ou sur le port de données de mon hub USB-C. Le clavier est programmable, mais même sans cela, il correspond en grande partie à la disposition de l’iPad. Je voulais un clavier ISO, car c’est ce à quoi je suis habitué. Si vous n’avez pas besoin de capuchons de touches imprimés sur mesure, la disposition internationale américaine est moins chère et plus facile à trouver.

Souris

Sur mon Mac de travail (que j’utilise principalement comme ordinateur de bureau, même s’il s’agit d’un ordinateur portable), j’utilise une souris ergo pour gaucher. Je ne suis pas gaucher, mais je trouve que jouer de la souris de la main droite toute la journée me donne des crampes. Pour l’iPad, j’ai opté pour un Magic Trackpad 2 espace gris (discontinué - mauvais Apple). Il utilise un connecteur Lightning pour se recharger, ce qui est parfait pour moi, car je n’ai jamais besoin de recharger mon téléphone et mon trackpad en même temps.

Le multitouch fonctionne parfaitement avec l’iPad OS, au point que l’on peut l’utiliser avec un écran externe sans avoir besoin de toucher l’écran de l’iPad. Il permet également de naviguer beaucoup plus rapidement dans les applications et sur l’écran d’accueil. De plus, il est plus grand que le trackpad du plus grand des MacBook.

Support

J’ai opté pour l’étui intelligent d’Apple, qui convient parfaitement pour soutenir l’écran en mode paysage. Mais pour le mode portrait, vous aurez besoin d’un support, idéalement avec une découpe pour le port USB-C. J’ai choisi celui de Lamicall.

Manette de jeu

J’utilise une manette de jeu DualShock® 4 de Sony, qui fonctionne très bien avec la plupart des jeux. Vous pouvez l’appairer en Bluetooth en maintenant les boutons Share et PlayStation enfoncés en même temps.

Applications

Lorsque j’ai écrit cet article en janvier 2022, il y avait une application que je voulais et qui était absente de la gamme iPad: un logiciel de publication assistée par ordinateur. En novembre 2022, Serif a finalement publié Affinity Publisher 2 pour iPad dans le cadre de sa suite de conception V2 (comprenant Photo 2 et Designer 2).

Voici les principales applications que j’utilise et qui n’ont pas été livrées avec l’iPad:

  • art:
    • raster: Procreate
    • vecteur: Affinity Designer V1
  • development:
    • 2FA: Last Pass Authenticator
    • éditeur de code: Textastic
    • client Git: Working Copy
    • IDE Lua: Codea
    • ssh: Termius
  • miscellaneous:
    • comparaison des prix: Hagglezon
    • l’écriture à l’écran: Final Draft Mobile
    • téléprompteur: PromptSmart
  • publishing
    • gestion des polices de caractères: iFont
    • mise en page: Affinity Publisher V2
    • balayage: Genius Scan
  • travel:
    • cartes: HERE WeGo
    • météo: Dark Sky (désormais intégré à l’application météo d’Apple)
  • utilities:
    • archives: iZip
    • clavier: SwiftKey
    • gestion des mots de passe: Last Pass